Cas cliniques

Torsion ? Pas de Torsion ?

On a tous été confronté à cet affreux doute devant une grosse bourse douloureuse …

L’échographie ne doit certes pas faire perdre de temps …  Mais pendant l ‘installation du patient , vous pouvez confirmer votre diagnostic en quelques secondes…ou l’infirmer .

Ce jeune patient est adressé aux urgences du CH d’orthez pour une suspicion de torsion par son médecin généraliste devant l’apparition brutale d’une douleur scrotale . L’examen clinique est difficile du fait de la douleur . Je décide simplement de poser ma sonde haute fréquence sur le testicule en cause . Puis , en suivant , j’affiche le mode doppler puissance (mode PW , encore appelé doppler énergie) . Ce mode doppler ne code pas la direction du flux, mais il est très sensible aux flux lent .

En 4 secondes , on constate que le testicule est perfusé. Halte au feu !

On prend le temps de comparer avec le côté sain . On attend le résultat de la cytologie urinaire , puis on réadresse en toute sérénité son patient à son médecin traitant avec le diagnostic d’orchite . Cela ne dispense pas d’une demande d’ avis urologique et d’une échographie scrotale en externe auprès d ‘un échographiste  (mais sans urgence) .

 

pas-de-torsion-testicculaire

 

Se méfier des syndrome de torsion – détorsion : vous pouvez voir un patient avec flux présent dans les suite d’une détorsion . Dans ce cas la cytologie urinaire est négative , et le patient n’est en général plus douloureux.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s