Digestif/Gastro-entérologie

Cholécystite aiguë lithiasique ?

cholecystite aigue lithiasiqu3

cholecystite aigue lithiasique décrite 2

La cholécystite aiguë se traduit par une douleur de l’hypochondre droit de la fièvre et un signe de Murphy.

Elle constitue la complication de l’hydrocholécyste (voir article sur hydrocholécyste) .

Le diagnostic échographique de la cholécystite aiguë doit être suspecté dans un contexte clinique évocateur devant au moins 2 des 3 signes suivants  (VPP > 95 % )

  1. épaississement de la paroi vésiculaire pluristratifiée  > à 3 mm , à rechercher sur le fond vésiculaire ou la face hépatique. Le doppler couleur pourra retrouver une hypervascularisation témoignant de phénomènes inflammatoires. Le seul épaississement n’est pas spécifique de la cholécystite ++++ . Parfois épanchement périvésiculaire .
  2. contenu non anéchogène  de la VB avec boue vésiculaire ou sludge et calculs.  Le sludge isolé n’est pas spécifique +++ présence de lithiase (le calcul apparaît sous la forme d ‘une image hyperéchogène avec cône d’ombre postérieur , déclive et mobile . L’absence de cône d’ombre n’élimine pas l’hypothèse  d’un calcul . Les micro lithiases comme ici , apparaissent comme de petits échos mobiles , reposant au fond ou nageant dans la bile . La bile microcristalline forme un dépôt hyperéchogène avec cône d’ombre postérieur .
  3. douleur au passage de la sonde avec « murphy échographique » ++++ quasi constante très spécifique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s