Cardiologie et hémodynamique

Embolie pulmonaire : évaluation au SAU

Maintenant faisons l’inverse… (Cf précédent article)

Un patient de 65 ans est adressé aux urgences par son médecin traitant pour embolie pulmonaire.

Le diagnostic est fait sur une angio-TDM pulmonaire faite la veille… à la demande du médecin traitant, en externe, devant un épisode dyspnéique paroxystique. Le patient est adressé au SAU pour « prise en charge hospitalière ». Mais que va faire l’urgentiste puisque le diagnostic est déjà fait ? (en dehors de l’injection d’un anticoagulant…)

Antécédents du patient : néant…

Facteur de risque : tabac 50 paquets années.

Examen clinique : FC 100/min, sinusal, Sa02 98%

… Une écho coeur de base !

1) Mesure de la VCI

VCI

VCI mode TM

VCI mode TM

La veine cave inférieure respire et mesure 13 mm

2) Mesure de la pression artérielle pulmonaire sur l’IT (insuffisance tricuspide)

Doppler continu

 

 

PAP: 14 + 5 = 19 mmHg

3) Rapport VD/VG et cinétique cardiaque

VD/VG<1

Le VD est « modérément dilaté » mais le rapport VD/VG est < à 1

Présence d’un minime épanchement péricardique en regard du VD.

Conclusion :  Embolie pulmonaire sans coeur pulmonaire aigu. Le patient peut être pris en charge en service d’hospitalisation simple, pas de soins intensifs. L’écho est complétée par une 4 points : absence de thrombose sur les axes veineux fémoraux et poplités.

Reste, là aussi, à déterminer l’étiologie de l’EP…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s