Cas cliniques

Induration cervicale: la valeur ajoutée de l’échographie

Un patient de 30 ans en BSH ressent depuis quelques heures une induration à la base du cou à droite. Et oui c’est l’époque du « tout tout de suite » et internet n’a pas vocation à rassurer les patients! Oui il est inquiet et consulte rapidement aux urgences. Il est en parfaite santé, ne présente pas d’affection ORL ni de perte de poids ou de symptômes « B ». A l’examen clinique on constate une induration sus-sternale droite assez dure, mobile et indolore. L’examen ORL est normal, les autres aires ganglionnaires sont indemnes, le reste de l’examen clinique est normal yc l’examen des testicules.

On le rassure et lui dit de revenir si il n’y a pas d’amélioration d’ici 3 semaines ? La localisation sus-sternale est malheureusement associée à un haut taux d’affection maligne (30 à 50% selon les études). En plus le patient me demande « Est-ce que cela peut être un cancer ? ».

Voici l’image échographique réalisée avec la sonde linéaire:

 

Voici une autre image d’ADP typique

 

 

La biopsie a révélé un lymphome de Hodgkin et le traitement est en cours. Bon pronostic heureusement !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.