Cas cliniques

Avec mon Ulite , j’ai fait une rencontre urologique du 3 ème type !

Patient présentant une douleur lombaire droite fébrile avec signe de Giordano + évoquant à l’anamnèse une pyélonéphrite sur obstacle .

(Le patient a des antécédent d’Urétérostomie Cutanée  Trans Iléales selon Bricker  = UCTI  )

L’examen abdominal est rassurant .  La biologie retrouve un syndrome infectieux franc sans insuffisance rénale .

L’échographie du rein avec mon Ulite  retrouve cette image hallucinante ….

 

Il s’agit d’une très importante dilatation des cavités pyélocalicielle et de l’uretère lombaire .

Est ce une pyélonéphrite sur obstacle ?  Vite , appel à l’urologue pour dérivation en urgence !

Pas de panique , on commence par une recherche d un calcul ou d’un obstacle par « brickérographie »  !

En fait , elle s’est avérée négative … Il s’agit tout bonnement d’une complication très fréquente des UCTI  !

Mais les principales causes qui doivent être systématiquement recherchées au cours d’une urétéro hydronéphrose chez un patient porteur d’une UCTI sont :

  • les sténoses urétéro-digestives,
  • les sténoses stomiales accompagnées de reflux,
  • les infections
  • les greffons trop longs
  • les greffons en anti-péristaltisme
  • les résidus

En cas d infection à type de pyélonéphrite chronique , on peut tout à fait retrouver ce genre d image … Donc on se calme !

L’iléo-urétérographie rétrograde (« brickérographie ») est l’examen de choix qu’il convient de pratiquer dans ces situations et au moindre doute quant à la perméabilité de l’anastomose urétéro-iléale.

http://www.urologie-sante.fr/nc/science-et-recherche/base-bibliographique/article/html/complications-des-ureterostomies-cutanees-trans-ileales-selon-bricker-analyse-dune-serie-de-2.html

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.