Cardiologie et hémodynamique

Echo du Web . Savoir bien individualiser les troubles de contractilité du VG : dyskinésie , akinésie , hypokinésie ?

La cinétique de chaque segment du VG  est la visualisation en temps réel de la performance systolique des trois territoires coronariens et donc le reflet de la perfusion.

La contraction est caractérisée par deux mouvements : un épaississement et un raccourcissement.

Les deux éléments doivent être présents pour que la contraction puisse être qualifiée de normale.

En systole, le myocarde s’épaissit de 35 à 45%

Merci à Sam Ghali pour ce « trois en un » fort instructif car il nous offre sur une coupe trois anomalies .

Sur cette coupe para sternale petit axe , le VG à droite est coupé en tranches .

La dyskinésie est un mouvement paradoxal , et le septum s’expend en systole au lieu de se contracter .

L’akinésie traduit l’ absence d’épaississement , la paroi est inerte  en systole . Une zone infarcie cicatricielle apparaît très échogène (tissu fibreux)

L’hypokinésie est en rapport avec une paroi dont l’épaississement est < à  30 % (dans ce cas hypokinésie légère )

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.