2 réponses »

  1. Il s’agissait d’une adénopathie , bien mobile non adhérente, inflammatoire . Un ganglion sain à un aspect qui peut évoquer un petit rein , avec un centre hyperéchogène, et surtout un pédicule vasculaire au centre bien visible au doppler avec des vitesses basses (flux lent ) . Dans le cas présent nous avons utilisé le doppler puissance ou énergie, qui permet de mieux mettre en évidence la vascularisation de cette adénopathie qui a perdu son aspect normal, car arrondie et de contenu hypoéchogène . Le mode doppler énergie utilisé ici , ou doppler puissance ne permet pas de coder le sens du flux , et reste très sensible aux mouvements , donc il faut bien caler sa sonde , sinon le écran sera inondé d’artefact ! Merci Philippe pour ton post

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.