Discussion et controverses

L’echographie et le médecin généraliste : ils s’y mettent !

Quand les médecins généralistes se posent les mêmes questions que se posaient les Urgentistes il y a 10 ans …

Trouvé sur le site URPS : Tellement évident tout ça …

http://www.urps-ml-paca.org/3456/lechographie-et-le-medecin-generaliste-ou-le-stethoscope-du-xxieme-siecle/

 

Les médecins généralistes commencent à se former à l’échographie. Cela suscite de nombreuses polémiques, alors qu’il s’agit d’une évidence.L’échographie est restée pour l’ancienne génération de médecins, l’apanage du spécialiste en radiologie et comme nous l’avons si bien appris, un examen « opérateur dépendant ».
Une des principales raisons à l’utilisation limitée de l’échographe était en fait son coût.
L’évolution technologique en marche, les appareils d’échographie sont devenus bien plus abordables. Chaque service hospitalier possède maintenant son appareil et les étudiants en médecine l’ont toujours connu dans leur arsenal diagnostic.

Pour eux, pas de formation spécifique, c’est intuitif, il a toujours été à leur disposition, ils sont « nés » avec.

Les urgences sont bien entendu également dotées et les internes pratiquent eux-mêmes les échographies.
Le mythe de l’échographie est tombé. Pour les jeunes médecins fraichement diplômés, il n’a jamais existé.

Il s’agit d’un acte technique et comme tout geste technique il nécessite d’être répété pour être assimilé. Ce n’est pas facile. Personne ne l’a dit mais cela peut devenir naturel, comme un prolongement de la main lors de l’examen des patients à force de répétition.

L’examen = inspection – auscultation – percussion – palpation du XXème siècle s’enrichit au XXIème siècle de l’ultrason.

Il existe des formations et tout médecin en a besoin pour débuter. Il est indispensable de prendre le train en marche. L’échographie nécessitera quelques années avant d’être apprivoisée, mais c’est possible. Aucun complexe à avoir, de la 4ème année de médecine à la fin de leurs études, soit pas moins de 5 ans, les « jeunes » ont eu tout le temps de se l’approprier.

A nous d’accepter de lui consacrer ce temps parce qu’elle le vaut bien.

QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES

 

Est-ce que je vais pouvoir rentabiliser mon investissement ?

Quand vous changer votre vieux tacot pour un ordinateur plus puissant, vous posez vous la question en combien de temps vous le rentabilisez ? C’est un outil qui vous permet de mieux travailler, c’est tout. Il existe des cotations. Dès la « bête » domptée vous pourrez en bénéficier.

Je ne veux pas me fâcher avec mes confrères radiologues.

Qui a dit que vous deveniez radiologue ? Quand il traite une pneumopathie le médecin généraliste prend t-il le travail du pneumologue ? Quand vous faites un ECG en urgence, celui du cardio ? Vous avez bien un otoscope, effectuez des frottis… Ce sont des actes du médecin généraliste tout comme l’échographie du médecin généraliste.
Pensez-vous que nos confrères gynéco, endocrino ou gastro qui pratiquent l’échographie depuis longtemps ou les pneumo qui effectuent des radio pulmonaires soient en conflit avec les radiologues ?

Je ne veux pas avoir de problèmes médico-légaux.

Vous ne pouvez pas en avoir si vous n’êtes pas flou et pas plus que lorsque vous exercez le reste de votre art.
Vous voyez, vous concluez, vous éditez un compte rendu et une image. C’est vu, c’est sûr. Vous ne voyez pas, vous ne pouvez pas conclure. Ne rassurez pas le patient, dites-lui que vous avez besoin de précisions et demandez l’avis d’un expert, en l’occurrence le radiologue. Ne faites-vous pas de même quand vous avez un doute sur l’ECG ? Si la radio n’est pas précise ne demandez-vous pas un scanner ou autre ?

Ca va me prendre du temps et rallonger la durée de mes consultations.

L’échographe doit trouver sa place à côté de la table d’examen, branché, allumé. Il est un prolongement de votre main lorsque vous examinez votre patient. Quoi de plus persuasif que de faire voir pour convaincre un patient. L’image est un outil de communication très fort. C’est au praticien de s’organiser pour ne pas perdre de temps.

1 réponse »

  1. Une petite remarque sur :
    « Vous ne voyez pas , vous ne pouvez pas conclure »
    Pas toujours !!!!

    Sauf que des fois , ne pas voir , ça rend bien service !!!!
    \ ne pas voir une dilatation
    \ ne pas voir un globe
    \ ne pas voir un épanchement pleural
    \ ne pas voir un AAA
    Et j’en passe ….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s