Veille Bibliographique

Lorsqu’une technique jugée simple, se révèle être simpliste : veine cave inférieure et réponse au remplissage.

Nous continuons notre veille scientifique avec une revue de la littérature et méta-analyse sur l’évaluation du besoin en remplissage vasculaire et la veine cave inférieure : Orso et al. J Intensive Care Med. 2018

 

Résumé de l’article :

Objectif : La réponse au remplissage est la capacité d’augmenter le débit cardiaque en réponse à une expansion volémique. Environ 50% des patients recevant une expansion volémique dans le cadre d’une insuffisance circulatoire aiguë augmentent leur débit cardiaque. Les conséquences du remplissage peuvent être néfaste pour les autres 50%. Par conséquent, la prédiction de la réponse au remplissage est nécessaire. Dans ce but, l’évaluation de la veine cave inférieure (VCI) par échographie est devenue très populaire. Le but de ce travail était de réaliser une revue systématique des études publiées évaluant le diamètre de la VCI ou de ses variations respiratoires mesurées par échographie pour prédire la réponse au remplissage.

Sources de données : Bases de données MEDLINE (PubMed), Embase, Web of Science jusqu’à septembre 2017. Sélection des études : Les articles inclus traitaient spécifiquement du diamètre de la VCI ou de ses variations respiratoires évaluées par échographie pour prédire la réponse au remplissage chez les malades graves (ventilés ou non, adultes ou pédiatriques). Données utilisées : 26 études qui ont étudié le rôle de l’index de la VCI (collapsibilité si ventilation spontanée, distensibilité si ventilation mécanique) et 5 études le diamètre de la VCI ont été incluses.

Résultats : Une méta-analyse pour l’index de la VCI a été effectué à partir de 20 études: L’aire sous la courbe (AUC), la sensibilité et la spécificité étaient de 0,71 (IC95% 0,46 – 0,83), 71% (IC95% 62% – 80%) et 75% (IC95% 64% – 85%), respectivement.

Conclusion : Il a été mis en évidence une extrême hétérogénéité des études. L’évaluation échographique du diamètre de la VCI et de ses variations respiratoires ne semblent pas être une méthode fiable pour prédire la réponse au remplissage.

 

 

Pourquoi cet article est important :

  • Parce qu’il faut prendre conscience que l’hypovolémie et l’hypervolémie sont nuisibles.
  • Parce que beaucoup de praticiens utilisent la VCI pour prendre la décision de remplir ou pas.
  • Parce qu’il est important de rappeler que le principe de l’échographie clinique est d’utiliser des techniques simples mais pas simplistes.
  • Parce que les cliniciens doivent comprendre que s’ils veulent prédire la réponse au remplissage et monitorer le remplissage vasculaire des patients graves (ce qui est une recommandation), il faut qu’ils se forment aux techniques Doppler d’échocardiographie.
  • Parce que les recommandations formalisées d’expert de la SFMU sur le deuxième niveau de compétence en médecine d’urgence vont bientôt sortir…

 

Perspectives :

Si l’optimisation de la volémie est une préoccupation nécessaire de tous les médecins prenant en charge des états de choc, des études futures devront montrer l’amélioration de la prise en charge engendrée par l’utilisation de techniques d’écho-Doppler cardiaque par les médecins urgentistes.

 

En attendant formez-vous au Doppler en échocardiographie : vous serez en avance sur les recos !

 

Orso et al. J Intensive Care Med. 2018 Jan 1

3 réponses »

Répondre à ardoukoba40 Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.